Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 12:22
éditions l'Ivre Book

éditions l'Ivre Book

Le livre

Sabine Ferrière, enquêtrice pour le compte d’une mystérieuse Fondation privée, est brutalement replongée dans les ténèbres de son passé alors qu’elle travaille sur une affaire d’apparence banale.

Où se procurer ce roman

https://www.amazon.fr/Help-Me-Fr%C3%A9d%C3%A9ric-Gynsterblom/dp/2332525076

https://ivrebook.wordpress.com/2016/02/12/help-me-de-frederic-gynsterblom/

Chronique « Help me »

 

Dans la cuisine

L’écriture demande de l’investissement, pour ma part, je bosse par session de 2 à 3 heures. Cependant, l’arrivée de ma magnifique fille dans ma vie fait chuter ma productivité de manière drastique. Pas grave, je ne vais pas écrire pendant 3 mois, je m’attellerai plutôt à l’élaboration des histoires de mes romans.

 

Devant le PC

Tiens !? Un message de Céline Thibaut, une romancière sympathique que j’ai croisé à un salon. Elle me propose des chroniques littéraires. Pourquoi pas ! Si je n’ai plus le temps d’écrire, j’ai le temps de lire. Elle sait que j’aime l’horreur et le fantastique, j’espère que le roman qu’elle m’envoie sur mon Kindle sera à la hauteur de mes espérances.

 

Lisant le Kindle

Putain, ça commence mal. « Help me », un titre anglais pour un roman français. Je déteste cette dictature de l’anglais dans notre société. Comme pour les groupes de musiques qui se sentent obligés de chanter dans la langue de Mr Bean en espérant faire une carrière internationale. Tout le monde n’a pas l’intégrité de Rammstein…

 

Fouillant le PC

Donc Help Me… édité par l’Ivre Boock et écrit par Frederic Gynsterblom. Connais pas ce mec, je vais voir sur le web. Merde… le mec est mort, à 39 ans en plus. J’attaque la lecture en sachant que je critique l’œuvre d’une personne décédé, ça fait bizarre.

 

Lisant sur le fauteuil salle de jeu

Moitié du livre. Putain ! Je vous fais un court résumé : Sabine est une jeune femme brisée par la vie, violée par un pédophile dans son enfance. Elle a refoulé son passé mais ce destin brisé lui a conféré un pouvoir, celui de reconnaître la vraie nature des gens. Son talent est très apprécié à la Fondation Carver, une société privée qui aide la police dans la résolution de crimes sanglants. J’arrête là dans la divulgation de l’histoire, sachez juste que des meurtres abominables vont se perpétré et que Sabine sera mise sur le coup.

 

Dehors, avec le Kindle (changer 3 a 4 fois de lieu)

Livre terminé. Wahou ! J’ai pris une claque. Pas vraiment sur le déroulement de l’histoire, dont la fin m’a laissé… sur la faim. Si le fond n’est pas très original, même si j’aime l’intégration de l’ésotérisme au récit, la forme m’a bouleversé. Deux constats me viennent à l’esprit.

- Premièrement, ce livre est le plus dégueulasse et le plus dérangeant que je n’ai jamais lu ! Les scènes de viols, de tortures, de pédophilies sont extrêmement détaillés et dérangeantes, je suis même surpris que plusieurs éditeurs aient eu le courage de publié ce roman. Pour les âmes sensibles, je conseille la lecture à proximité d’une bassine. Tout est malsain dans Help Me, je vous assure que certaines scène resteront gravé dans mon esprit un long moment. Le plus morbide sont effectivement les scène de viols d’enfants qui sont à vomir.

- Deuxièmement, le style de l’auteur est impeccable, pour les types comme moi qui détestent les descriptions a n’en plus finir. L’écriture est concise et va à l’essentielle. Les personnages ont une épaisseur, pas tous mais les plus importants et chaque chapitre terminé donne envie de lire le suivant. Petite curiosité que j’ai adoré, il est impossible de situer l’histoire. USA, France ? Je ne sais pas où se déroule le roman, et l’idée est géniale, chacun se forge sa propre conception des lieux.

 

Pour résumé, Help Me est un très bon roman, et même si la fin m’a quelques peu déçu, je le conseille fortement. Attention tout de fois, certaines scènes sont horribles à lire, sincèrement, et il faut avoir le cœur bien accroché pour terminer le bouquin. Moi j’adore, mais nous ne sommes pas tous égaux devant la subjectivité des mots.

Partager cet article

Repost 0
Published by ivre de livres - dans Autres romans
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ivre de livres
  • Le blog de ivre de livres
  • : Chroniques, critiques littéraires
  • Contact

Recherche

Liens