Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 11:23

M@IL A ELISE

De Jean-Baptiste Seigneuric

 

248 pages

26 juin 2009

23

L’HARMATTAN

Roman Contemporain


Offert en partenariat par l'auteur

 

 

mail_e10-copie-1.jpgRésumé

Je l'ai d abord croisée sur Internet.
Après de longues soirées de complicité virtuelle, j'ai rencontré Élise. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est à partir de ce jour-là que tout a basculé : je voudrais l'approcher mais elle n accepte plus rien de moi. Il n'en fallait pas plus pour me précipiter en enfer.
Alors, depuis, il y a eu Bérénice, Héloïse, Alice, et bien d autres ; et, pour chacune, je m'invente un rôle différent. Je collectionne, j'épingle mes victimes, caché derrière mon écran et mes personnages, avant la mise à mort en direct. Et pourtant, même si chaque nouvelle rencontre devrait m éloigner du souvenir d'Élise, il n y a plus aucun enjeu valable : juste la platitude de ces rendez-vous où la curiosité fait place au dégoût dès les premiers instants. Et je reste inconsolable de ma triste inspiratrice, mauvais prétexte à mon cynisme.
Mes motivations s'estompent au rythme des insomnies, sans que vienne le moindre apaisement.
Jusqu'où devrai-je encore descendre pour l'oublier complètement ?

 

 

 

 

 

 

 

« Mon avis :

 

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur, Jean-Baptiste Seigneuric pour m’avoir transporté dans ce magnifique voyage qu’était la lecture de ce roman.

 

Pour résumé, en gros, ce livre évoque les sites de rencontres sur internet, mais ça on aurait pu le deviner, d’où le titre : M@il à Elise

 

Ce que j’ai adoré dans ce roman est le fait qu’à aucun moment, nous ne connaissons le nom du narrateur, j’ai trouvé cela étrange mais surtout très original.

 

Le narrateur inconnu J tombera vite amoureux d’Elise mais, très vite, entre eux s’installera une réelle incompréhension.

 

Le style de l’auteur est très plaisant, l’écriture très agréable, les sentiments, les ressentis sont bien décrits. J’ai beaucoup apprécié également le dialogue omniprésent, on a l’impression de vivre ces discutions.

 

Pour conclure, ce livre nous montre que l’amour virtuel, malgré ses côtés dévastateurs et obsessionnels, reste tout simplement de l’amour.

 

Je pense que ce livre pourra charmer un bon nombre de lecteur mais en tout cas, je vous le recommande. »

 

Note 5/5

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by ivre de livres - dans Contemporain
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ivre de livres
  • Le blog de ivre de livres
  • : Chroniques, critiques littéraires
  • Contact

Recherche

Liens